Le 12/10/2013 s'est tenue à Nevers la Journée des Dys

organisée par PLURADYS

 

DMF58 n'a pas participé à cette journée et pourtant notre combat au quotidien est bien d'aider les Dys.
Et justement c'est là que semble t-il le bas blesse.
En effet comme le stipulent les statuts de DMF58, je cite :

"Tous les dyspraxiques, parents et amis des dyspraxiques ayant adhérés à l'association DMF de leur département, constituent conformément à la loi du 1er juillet 1901, une association laïque et apolitique qui prend pour titre : DMF (numéro du département).

Elle est dénommée Dyspraxique Mais Fantastique 58"

"L'Association a pour buts, au niveau du département :

1) Faire reconnaître la dyspraxie et troubles associés, comme un handicap à part entière;
2) Informer les professionnels et les partenaires concernés (administrations, thérapeutes, enseignants, familles) afin d'obtenir;
· Des formations de tous les personnels concernés
· La mise en place dun dépistage précoce en vue de proposer une prise en charge adaptée
3) Favoriser l’intégration sociale, notamment scolaire et professionnelle;
4) Rassembler les familles et constituer un réseau d’entraide;
5) de représenter les membres de l'association auprès des pouvoirs publics;
6) d'informer les familles adhérentes de toute documentation relative à ses buts, aux études, aux débouchés scolaires et professionnels ;

7) d'œuvrer à la reconnaissance du rôle des parents d'élèves dyspraxiques dans le système éducatif, et au développement de la participation et du partenariat institutionnel avec les différents acteurs de terrain;

8) de relayer les actions nationales."

DMF58 est une association de parents et amis de Dys, acun professionnel n'est à ce jour adhérent de DMF58. Et notre principal but est d'aider les Dys et leurs familles.

Les possibilités d'aide aujourd'hui commencent dès le début de la découverte du problème, jusqu'à l'accompagnement de la personne Dys en passant par le montage du dossier et son suivi, la présentation du trouble auprès des personnes qui le ou la cotoyent, jusqu'aux aides matérielles et/ou financières pour des outils et/ou des consultations non prises en charge par la CPAM et insuffisament compensées par la MDPH (AEH et complément).

Exemples d'aides pratiques apportées par DMF58 :

Prêt d'ordinateur portable dans l'attente de celui de l'Education Nationale (après préconisation MDPH)

Aide financière en participation au paiement des séances d'Ergothérapie, de Psy, et/ou pour les bilans.

Il nous parait normal que les parents, en fonction de leurs moyens financiers, en fonction de leur lieu géographique d'habitation, et simplement de leur volonté, puissent choisir librement les professionnels qui accompagneront leur enfant. Rappellons qu'un enfant Dys ne se confie pas forcément à tout le monde, et qu'une bonne entente est aussi un gage de réussite dans l'accompagnement de l'enfant.

Nous sommes également désireux que le dépistage et l'accompagnement de l'enfant se fasse le plus précocément possible. Si un enfant de 3 ans ne sait pas écrire, c'est logique ! mais il y a déjà des signes qui se revélent, et c'est là qu'il faut faire attention. Le dépistage avant l'entrée au primaire serait l'idéal.

Pourquoi favoriser tel ou tel professionnel ? Pourquoi prendre mieux en compte les bilans de certains professionnels ? Cela ne nous semble pas équitable !

Ces différents points ne sont à priori pas l'avis de tout le monde, et c'est pourquoi nous n'avons pas participé à cette journée

Mais soyez en certains nous sommes bien là pour vous accompagner, vous et vos enfants.